Attention aux traces de rouille sur votre carrosserie

Une carrosserie est la partie la plus exposée à toute sorte de corrosion, même due aux toutes minuscules particules émises par le disque de frein. Suite à l’action de l’humidité et de l’air, le fer oxydé fait apparaître ces traces de rouille dans une voiture. Voici quelques précautions pour empêcher autant que possible la formation de ces taches et comment les traiter.

Prévenir les tâches

Sous l’effet de la pollution dans l’air, du sel marin pour ceux qui habitent les littoraux, ou celui utilisé dans les routes en période de neige, sans parler du liquide de batterie, la carrosserie risque facilement d’être oxydée, surtout les modèles apparus avant 2000. Certains endroits sont par ailleurs à haut risque par rapport à leur situation comme le pot d’échappement, la partie basse sous la portière, près de la chaussée, le fond de coffre et le plancher. Ils méritent par conséquent une surveillance de près outre l’entretien régulier de la voiture avec les produits non corrosifs qui existent sur le marché lors du lavage. Le nettoyage à fond de temps à autres permet d’éviter la formation de ces taches rouillées.

Enlever la rouille

En plus d’être moins esthétique, une voiture rouillée se dégrade peu à peu si on ne fait pas en sorte que ces traces d’oxydation disparaissent. Ainsi, un frottement avec un produit solvant ajouté sur un chiffon ferra l’affaire et avec un coup de papier abrasif fin 60 si la tache persiste. Le traitement proprement dit consiste ensuite à appliquer un produit antirouille et à laisser sécher  avant de passer une seconde fois un papier de verre. L’idée est d’enlever complètement la peinture plus résistante sur la surface enrouillée. Afin d’aplanir la partie à repeindre, il faut délimiter d’abord cette zone à l’aide d’un ruban adhésif puis y ajouter du mastic de rebouchage. Quand ce dernier durcit, un second ponçage s’impose à l’aide d’un papier de verre 120 et un dépoussiérage avec un pinceau.

Peindre les parties concernées

Repeindre se ferra en deux couches avec la couleur de même référence que celle de la carrosserie. Cette tâche est évidement à réaliser à l’ombre et il faut attendre le temps indiqué sur le mode d’emploi pour le séchage avant de se lancer dans la seconde couche qui est une peinture antirouille pour une finition parfaite sans race de corrosion non plus. Un ponçage avec du papier abrasif humide 400 est nécessaire entre ces deux applications et du nettoyage à l’eau rajoutée du savon doux. Une mesure de précaution est à prendre en compte lors de cette opération comme la vaporisation de la peinture doit être effectuée à 30 cm du support mais surtout de port de gant, de masque anti-poussière et de lunettes de sécurité.

Peut-on faire disparaître une rayure sur sa voiture ?
Comment rénover une carrosserie ?